Fournisseur énergie Bordeaux : quels sont les rôles de l'autorité française de la concurrence ?

Dans ses avis publiés le 2 décembre 2015 et le 19 janvier 2016, l'autorité française de la concurrence avait déjà prévu que des mesures plus énergiques seraient mises en œuvre plus rapidement pour convaincre tous les acteurs de ce marchés. Les recommandations de l'autorité incluant des rappels plus explicites pendant la période de transition et des pénalités financières importantes s'ajoutant aux prix de l'offre de transition pour encourager les consommateurs inertes à passer aux offres du marché. plus vite.

Malgré l'augmentation des prix, 36 000 des 468 000 sites de consommation d'électricité et 10 500 des 108 000 sites gaziers concernés utilisaient toujours des offres transitoires le 10 mai 2016.

Le gouvernement peut-il contraindre les consommateurs à choisir un fournisseur ?

Le gouvernement avait anticipé leur réticence à agir et, le 11 février 2016, a ordonné à la CRE de préparer tous les clients qui n'auraient pas sélectionné eux-mêmes un fournisseur à des fournisseurs sélectionnés le 1er juillet 2016.

La CRE a lancé un appel d'offres et sélectionner les fournisseurs.
  • Afin d'accélérer le choix des fournisseurs,
  • les consommateurs qui n'ont pas encore pris de décision paieront jusqu'à 30% de plus que les prix "généralement offerts par les fournisseurs sur le marché".
Les fournisseurs potentiels ont été invités à soumissionner sur un montant unitaire qu'ils s'engagent à payer au gouvernement; les gagnants étaient ceux qui offraient le montant le plus élevé.

Les requérants semblent avoir bénéficié d'un degré de liberté significatif, stipule le site fournisseur-energie-bordeaux.com. Cependant, un examen plus attentif montre que les prix à la consommation du gaz et de l'électricité ont été calculés à l'aide de formules très proches de celles utilisées pour les calculs de taux.